Virée sur Twitter avant même d’avoir commencé à travailler

Voici une nouvelle affaire assez croustillante de licenciement suite à des mauvaises paroles sur les réseaux sociaux :

À la veille de son premier jour sur ce qui devait être son nouveau lieu de travail. Une jeune femme qui visiblement n’a jamais rêvé d’être serveuse dans une pizzeria s’est laissé aller sur Twitter : « Beurk, je commence ce p..ain de job de m… demain ».

vire-twitter

Autant dire que ce n’était pas l’idée du siècle. Surtout à partir du moment où le patron de la pizzeria, prévenu de ce tweet par l’un de ses salariés, a décidé de lui répondre sur le réseau social dès le lendemain. Sans prendre de pincettes : « Non, vous ne commencez pas ce travail aujourd’hui. Je viens de vous virer. Bonne chance avec votre vie sans argent et sans travail ! ».

job-twitter

En téléphonant au restaurant, l’internaute a eu confirmation qu’elle n’était plus attendue pour travailler le lendemain…

Laisse ton commentaire :

PARTAGER